Publié par

On en a rêvé, on a œuvré pour, et finalement c’est par nos mauvais comportements que le résultat arrive : la terre reverdit ! Restons responsables et continuons à répandre des cadeaux écologiques sous la forme de plantes. On vous explique tout çà.

Continuer à offrir un arbre ?

« Plus il y a de gruyère plus il y a de trous, plus il y a de trous, moins il y a de gruyère, donc plus il y a de gruyère, moins il y a de gruyère ». Ce syllogisme connu sous le nom de « paradoxe du gruyère » ravira les cancres, c’est aussi leur rentrée, après tout.
« Plus il y a de CO2, plus il y a de plantes, plus il y a de plantes, moins il y a de CO2, donc plus il y a de CO2, moins il y a de CO2 ». Voilà de quoi pointer par l’absurde la grande complexité de la science écologique et la difficulté de tirer les conséquences qui nous attendent. Ceci pour dire que certaines constatations n’ont pas fini de nous étonner.

Des cadeaux d’entreprise dévoreurs de CO2

Conséquence inattendue (mais en fait prévisible, au moins théoriquement sur le papier) : l’augmentation des rejets de CO2 entraîne un reverdissement de la planète (Faut-il rappeler que les plantes consomment du CO2 par l’action de la photosynthèse et rejettent de l’oxygène ?). Et pas qu’un peu ! Les satellites et les chercheurs qui les utilisent nous indiquent qu’entre 1982 et 2015 c’est l’équivalent d’une surface deux fois plus grande que les Etats-Unis qui a repris des couleurs, au moins la verte. Et on estime que 70 % de ce reverdissement est à mettre au compte des émissions de CO2, le restant tient aussi à l’augmentation de l’utilisation des engrais azotés, du changement climatique, et dans une moindre mesure à l’irrigation et à la lutte contre les insectes.

Offrez des plantes publicitaires

Bien sûr, la bonne nouvelle est un brin biaisée, surtout lorsqu’on sait que ce reverdissement est inégal et concerne surtout les zones tropicales. Il n’empêche, une bonne couche de vert sur la planète, ça fait plaisir. Vous faites comme vous voulez, moi je continue à planter des arbres, ainsi que me l’a appris mon Club Nature, au collège il y a bien des années en arrière. Et si vous êtes en charge d’un dossier de comm’, pensez toujours à offrir des plantes publicitaires sous toutes leurs formes, du sachet de graines à faire pousser aux plants d’arbres, plants de vigne, plantes dépolluantes ou plantes bambous, tout ça est bourré de chlorophylle.

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Le Semencier


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *